Ah, la belle vie !

 »-. Mais la vie ne commence vraiment pour eux, comme une guirlande infinie de joies épanouies, que le jour où ils s’achètent une espèce de gourbi en terre avec un jardin. Le dernier asile de leur existence, ils le comprennent bien, l’ultime retraite où ils finiront leurs jours et mourront. Ils ont décidé de mourir ensemble, l’un mourra, l’autre accompagnera, car, à quoi bon rester seul, et pourquoi ? N’ayant aucun meuble, ils commandent au vieux Khomarivitch, lui aussi relégué, un parallélépipède de briques sèches qu’il installera dans un coin, voilà prêt le lit conjugal ! Qu’il est est large, qu’il est confortable, et cela fait une joie de plus ! On coud un ample sac qui servira de matelas, on le bourre de paille…

Projet Viens chez moi j’habite chez une copine, le village des Hobbits

Puis Khomarivitch reçoit commande d’une table, plus précisément d’une table ronde. -. Nous la voulons ronde, absolument-. Le problème suivant est de trouver une lampe à pétrole qui soit de verre et non de fer blanc, avec un grand pied, et bien sûr des verres de lampe, à Ouch- Terek, il n’y a pas de lampes de ce genre. Mais voici la lampe désirée sur la table ronde. -. Ah, que nous vivons bien maintenant ! Savez-vous que, mon enfance mise à part, c’est l’époque la plus heureuse de ma vie !-. Et elle a raison. Ce n’est pas le niveau de vie qui fait le bonheur des hommes, mais bien la liaison des coeurs et notre point de vue sur la vie… »Alexandre Soljenitsyne (Le Pavillon des cancéreux)

3 réflexions sur “Ah, la belle vie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s