Dans le brouillard écossais

 »-. Le brouillard cache toujours une clarté secrète. Hors des drames courants de la circulation, il peut produire des 👻, retenir un moment dérobé au temps, révéler une évidence autre que la pleine vision des alentours dilués. Ce soir-là, entre Perth et Inverness, la brume écossaise, ouate tendre, devint soudain si dense qu’une automobile aveugle dût se ranger, à tâtons, devant une auberge. Celle-ci, construction née de la 🌃 et du brouillard, apparut à point nommé aux voyageurs.

50x50cm  » 🏰 En Ecosse, avec 👻 », galerie La meilleure façon d’habiter

Suspendue à une potence de fer comme un pendu à son gibet, une enseigne découpée dans la tôle se balançait en grinçant au-dessus de la porte, vaguement éclairée. Elle représentait une chauve-souris aux ailes déployées, rouge aux yeux dorés. Le haut de la façade se perdait dans l’obscurité, le peu qu’on voyait paraissait boursouflé comme une vieille valise ayant beaucoup voyagé. On distinguait à peine, au-dessus de la porte, les mots The Red Bat à demi effacés. -. Je crois, Monsieur, que nous devrons passer la 🌃 ici- dit le chauffeur en livrée grise en se retournant vers le passager de la vieille Daimler. » Maurice Denuziere (Sacrée Barbara !)

2 réflexions sur “Dans le brouillard écossais

  1. Ping : Dans le brouillard écossais — L’atelier peinture de Christine – TYT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s