Marcel, je suis Miro de toi

 »-. Je m’approche, ah, putain, oui, Miro… L’admirable Miro… cinq cents sacs au moins. Ça me faisait penser à Marcel, il aurait pu devenir un drôle de Miro, lui aussi. Je l’ai vu dessiner les singes au Jardin des Plantes. Il te les saisissait, vif du trait ! Pas le moindre frémissement de queue ne lui échappait. -. Joan Miro, le surréaliste, voyons… tu sais bien. S’il a déjà dessiné des babouins, Miro ? Des vrais… devant la cage, pas abstraits du tout ? Peut-être. Miro est un très très grand artiste… Il a certainement peint, mon chou, peint des ouistitis, des gorilles, des babouins aussi. Il les a probablement gardés dans ses cartons, sa réserve. Des œuvres de jeunesse !-

Projet Je suis Miro de toi

Marcel les a tous balancés, ses carnets de 🐒, d’🐦, d’animaux sauvages. Ce jour-là, il devait avoir une sacrée crampe au ❤️, Marcel, j’imagine… Je me marre d’entendre ceux qui déclarent que, tôt ou tard, une grande œuvre éclate à la face du monde. Qu’un grand artiste va jusqu’au bout, qu’il crèvera peut-être de misère et de désespoir, mais que son œuvre portera témoignage. Un jour ! On se demande pourquoi. Quel dieu infaillible décide ? Il aurait fallu que Marcel persévère jusqu’à son dernier souffle. Après, peut-être, on se serait penché sur son talent. Au fond, c’était mieux qu’il ait déserté l’art, et surtout qu’il ait détruit son boulot. Une façon de dire merde à la gloire posthume, cette escroquerie panacée de nos professeurs de morale civique, de nos postillonneurs de tribune. » Alphonse Boudard (La 🍒)

Une réflexion sur “Marcel, je suis Miro de toi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s