D’humeur solitaire…

 »-. En me levant avant le ☀️, pour aller voir, contempler son lever dans mon jardin, quand je voyais commencer une belle journée, mon premier souhait était que ni lettres, ni visites n’en vinssent troubler le charme. Après avoir donné la matinée à divers soins, que je remplissais tous avec plaisir, je me hâtais de dîner pour échapper aux importuns, et me ménager un plus long après-midi. Avant une heure, même les jours les plus ardents, je partais par le grand ☀️ avec mon fidèle 🐕 Achate, pressant le pas dans la crainte que quelqu’un vint s’emparer de moi avant que j’eusse pu m’esquiver. Mais, une fois que j’avais pu doubler un certain coin, avec quel battement de coeur, avec quel pétillement de joie je commençais à respirer, en me sentant sauvé, en me disant. -. Me voilà maître de moi pour le reste de ce jour-.

40×50 cm  »À Quatre ✋ »

J’allais alors d’un pas plus tranquille chercher quelque lieu sauvage dans la forêt, quelque lieu désert… C’est là qu’elle semblait déployer à mes yeux une magnificence toujours nouvelle. L’or des genêts et la pourpre des bruyères frappaient mes yeux d’un luxe qui touchait mon ❤️. La majesté des 🌲 qui me couvraient de leur ombre, la délicatesse des arbustes qui l’environnaient, l’étonnante variété des herbes et des fleurs que je foulais sous mes pieds tenaient mon esprit dans une alternative continuelle d’observation et d’admiration. » Jean-Jacques Rousseau

2 réflexions sur “D’humeur solitaire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s