Le chant du đŸ“

 »-. Notre voisin Ă©tait boulanger. Il avait un 🐓 que personne n’avait jamais vu, mais dont tout le monde connaissait la voix de tribun. Il ne rĂ©veillait pas seulement son propriĂ©taire, Ă  trois heures trĂšs exactement, Ă©tĂ© comme hiver. Il n’avait de cesse qu’il n’eĂ»t rĂ©veillĂ© tous les autres 🐓 de la villes. Et les 🐔, mĂšres de famille comprises. Les 🩆, les 🐑, les 🐕, les 🐎, les humains. Ensuite, jusqu’Ă  la 🌃 suivante, il se rendormait, de son sommeil de gallinacĂ©. Bien des gens voulaient sa peau.

Projet Nos amies les BĂȘtes, G comme GallinacĂ©

Le muezzin du quartier, homme pieux et colĂ©rique, allait par rues et ruelles, lançant des imprĂ©cations contre ce siĂšcle impie et contre ses compatriotes qui se dĂ©tournaient de la religion. Parce qu’aux premiĂšres lueurs de l’aurore, quand il montait au minaret pour lancer son appel Ă  la priĂšre aux quatre coins du ciel, tout le monde Ă©tait dĂ©jĂ  debout, rĂ©veillĂ© depuis longtemps par ce 🐓 fou furieux qui n’avait appelĂ© qu’Ă  la joie de vivre. Hommes, femmes, enfants, Ă©taient d’une telle humeur de 🐕 que personne ne faisait sa priĂšre, hormis les dĂ©vots professionnels. À quoi servait donc la mosquĂ©e ? -. Bandes de choses ! Quand vous serez dans l’autre monde, vous boufferez des cailloux !-. Toute mon enfance, j’ai vĂ©cu avec le chant du 🐓. J’enfonçai des boules Quies dans mes oreilles… » Driss ChraĂŻbi (La civilisation, ma mĂšre !)

Une réflexion sur “Le chant du đŸ“

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s