Petit Guide des prisons de France et de Navarre

 »-. Une grande idée des législateurs du dix-neuvième siècle. Naturellement ça a tourné en eau de boudin, c’était trop beau dans les épures. Pour la pratique, il fallait compter avec l’Administration. Aux postes, aux chemins de fer, dans les bureaux ministériels ou dans l’armée, n’importe qui peut constater que Courteline n’a pas fait que de la photographie, du pris-sur-le-vif, du naturalisme pur et simple. Les ronds-de-cuir, les adjudants Flick, dans le circuit de la Pénitentiaire, poussent en pleine liberté, en terrain gras, sous climat on ne peut plus favorable. C’est du Courteline au carré, à la puissance dix, et je minimise sans aucun doute.

60x60cm  » Labyrinthesque », galerie Chemins de spiritualité

Le règlement règne. Pire tyran est inconcevable. On ne sait pas au juste ce qu’il veut, où il va, comment le contenter. Le détenu est un numéro, un esclave sans recours, balloté sur un océan de contradictions, d’ordres, contre ordres. Il renonce d’ailleurs très vite à comprendre. Subit. S’aplatit. Épouse le mouvement de la 🌊. Sombre folie que de vouloir entraver le pourquoi du comment. Les grands écrivains morbides qui se pognent à l’absurde sur vélin japonais du marais, sous- Kafka ahuris de cafés-crème, en se triturant à zéro, ils sont loin avec leurs fictions de la réalité carcérale. On est alors dans le chaos, l’incohérence, le déconnage titanesque, et cela s’appelle tout bonnement Administration. » Alphonse Boudard (La 🍒)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s