Mon beau jardin provençal

 »-. Monsieur, nous n’en avons jamais parlé, mais il faudrait un peu de verdure autour de votre 🏡. Elle en est fort dépourvue, et mieux vaut ne pas remettre ça d’un an-. Pas de jardin, surtout ! N’allez pas retirer son caractère à mon jas !-. Il se servait plus que moi de ce mot que je lui avais appris. Je me mis à rire. -. Rassurez-vous. D’abord, dans un endroit pareil, un jardin c’est impensable, vous êtes sur le roc. Non, j’ai repéré, ici et là, aux alentours, des épaisseurs de terre suffisantes pour y planter des lignes de cyprès. -. Bravo, nous serons en pleine convention-.

Projet Viens chez moi, j’habite chez une copine, Le Mas provençal

Ah, je n’ai guère le choix. Ne jugez pas par les 🌲 que vous voyez dans ce coin-ci, ce n’est pas le même sol. L’olivier, l’amandier, le cyprès, c’est à peu près tout ce qui prendra chez vous, car vous êtes très exposé. Ou le pin d’Alep, à la rigueur, qui grandirait vite. Mais pas le cyprès étalé, pas le pyramidal qui forme le fuseau, ça ne fera pas carte postale, si c’est ce que vous craignez, et ça vous coupera du mistral. -. Vous saurez, Madame, que le mistral n’a rien qui m’effraie-. Nous en reparlerons au premier hiver que vous passerez ici…- » Philippe Hériat (Le temps d’aimer)

3 réflexions sur “Mon beau jardin provençal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s