Au fou !

 »-. Bien, je crois donc indispensable de vous révéler la légèreté malveillante de certaines personnes du village, je vous désigne, pour plus de précisions, l’épicière, la bonne du curé, le facteur, le fontainier, le gérant du Cercle, etc. Ces personnes ont imaginé de me faire passer pour FOU. Oui, fou, tout simplement ! – C’est parce que vos idées sont originales-. Naturellement ! Et ces gens-là ne sont guère qualifiés pour interpréter les paroles ou les actions de leurs dissemblables. C’est pourquoi, si un enfant vient me parler, ses parents, terrifiés, le rappellent à grands cris ! Si, le soir, dans une rue du village, une femme vient à ma rencontre, elle fait aussitôt demi-tour et disparaît…

50x60cm « Foufou », sur un poème de Mawé

Remarquez que je suis un peu responsable de cet état de choses, car je n’ai jamais essayé de leur prouver que j’ai tout le bon sens désirable. Au contraire, j’avoue qu’il m’arrive, par fantaisie, de me livrer devant eux à des actions bizarres, ou de prononcer des paroles qui n’ont aucun sens, car cette idée absurde qu’ils ont de ma folie, il me plaît parfois de la confirmer. Parce qu’elle les tient à distance respectueuse, et assure ma tranquillité. Mais, à vous, qui êtes des jeunes gens instruits, j’ai tenu à vous dire la simple vérité, et à vous affirmer que je ne suis pas fou ! – C’est une idée stupide !- Parfait !- » Marcel Pagnol (Le temps des amours)

Une réflexion sur “Au fou !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s