L’enfer des hommes

 »-. Trop, c’était trop de malheur, de misère, de désespérance. À croire que Dieu lui-même avait abandonné les hommes et que ni lui, ni ses saints, ni personne ne viendraient désormais les aider à surmonter les épreuves et à reprendre goût à la vie. Une vie qui aurait pourtant pu être belle en ces premiers jours de juin, tout inondés de ☀️ et tout pépiants de chants d’🐦. Même les moissons ne s’annonçaient pas trop mauvaises, moins mauvaises que celles des années précédentes, marquées par quelques hivers trop pluvieux suivis de printemps encore plus humides. Des années de disette et même, pour certains, de famine. Car les 🌽 d’automne avaient pourri, détruits par des trombes d’eau glacée. Et les céréales de printemps, semées dans un sol froid et boueux, avaient elles-aussi moisi dans des proportions catastrophiques.

Projet 🎏 d’avril, Arête de 🐟

Alors, une fois de plus, la faim était venue, lancinante, atroce. La faim qui poussait à se nourrir de n’importe quoi. Même du pire. Cadavres d’animaux qu’il fallait disputer aux 🐺 et aux corbeaux, racines souvent pourries, champignons douteux et petits fruits sauvages , acides comme du fiel, tous ces trompe-la-faim qui brûlaient l’estomac comme du plomb en fusion, mettaient les intestins en révolution et ne nourrissaient pas. Aussi, pour une fois que le ciel s’était montré un peu plus clément, qu’on pouvait espérer des rendements allant peut-être jusqu’à quatre et demi pour un en froment et, si le temps durait, jusqu’à huit pour un en avoine, il avait fallu, une fois de plus, que les hommes s’en mêlent et transforment l’espoir en enfer. Mais en cette année 1337, la guerre, hélas ne faisait que commencer. Avec elle, et comme si l’existence n’était déjà pas assez dure, devinrent habituelles les sanglantes expéditions que la soldatesque lançait sur les campagnes. » Claude Michelet (Histoires des paysans de France)

Une réflexion sur “L’enfer des hommes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s