Au secours ! Les barbaresques attaquent !

 »-. Voiles à l’arrière !-. Le cri tomba de la hune, un cri qui draîna aussitôt la population du ⛵ jusqu’à la poupe. À l’horizon là-bas, en effet, trois navires de petit tonnage. Alors, du groupe des marins, un second cri, strident celui-là, monté d’entrailles nouées par la peur. -. Les pirates barbaresques !-. Et ce fut le cauchemar, questions, ordres, interpellations, bousculades, galopades d’un bout à l’autre, du pont aux cabines ce fut la panique générale à bord.

Projet 🎏 d’avril, le 🐟 ⛵

Contrastant cruellement avec cette frénésie, l’Aliaga se tenait immobile, se contentant désormais de se balancer au gré des flots, car le vent était tout à fait tombé. Dans le même temps, les frégates des pirates, plus légères, continuaient à progresser et gagnaient de la distance. L’une se détacha bientôt et entreprit un mouvement tournant, dans l’intention évidente de couper toute voie de retraite à l’Aliaga. À bord, c’était l’attente de l’assaut, que tous nous savions inévitable. -. Tirons du canon pour alerter Majorque-. Il n’y a pas de canon sur l’Aliaga-. Sautons à la mer et nageons jusqu’à la côte-. Les requins…-. Cachons les femmes et les enfants-. Embarquons sur les canots pendant qu’il est encore temps-. Mais il n’était plus temps, il fallut se rendre à l’évidence, aucune initiative n’aurait pu nous soustraire au sort qui nous attendait. » Michel de Grèce ( La 🌃 du Sérail)

Une réflexion sur “Au secours ! Les barbaresques attaquent !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s