À l’aventure !

 »-. Têtu comme une bourrique !-. Tel était mon père, tendre et complice, fier de constater la résurgence, dans sa progéniture, de certains traits de caractère qui avaient fait la force et la fortune des Dubuc. Il prenait un singulier plaisir à nous conter les exploits et l’ascension exemplaire de ce Pierre Dubuc, premier de la lignée, qui faisait à mes yeux figure de légende. Né dans une famille modeste, ce jeune Normand, à peine âgé de quatorze ans, s’était engagé dans l’armée. Après quelques années passées à guerroyer au service du Roy, on le vit revenir au pays avec le grade de lieutenant. Sa fréquentation de la petite noblesse d’épée l’avait rendu ambitieux, la guerre avait développé en lui des instincts belliqueux. Sur un prétexte, il se prit un jour de querelle avec le chevalier de Piancourt, le provoqua en duel et l’occit bel et bien.

50x50cm  » La barquasse », galerie Laissez-moi vous conter la mer

Or, chacun sait que le cardinal de Richelieu avait proscrit la pratique du duel et qu’il poursuivait de ses rigueurs quiconque osait contrevenir à ses décrets. Pour échapper au châtiment, il ne restait à Pierre Dubuc qu’une issue, embarquer sur le premier navire en partance et quitter la France. Dans le port de Dieppe, un trois-mâts s’apprêtait à larguer les voiles en direction des Antilles. Sans autrement tergiverser, Pierre Dubuc monta à son bord, rejoignant un contingent de jeunes aventuriers avides de nouveaux espaces et de fortunes rapides. » Michel de Grèce (La 🌃 du Sérail)

Une réflexion sur “À l’aventure !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s