La voyante et le đŸŠŠ

 »-. Madame Lika me connaissait depuis longtemps, j’Ă©tais allĂ©e la consulter quand Luciano avait disparu avec mes bijoux, elle m’avait dit -. Vous pouvez mettre une croix sur ce garçon-, et elle m’avait prĂ©dit mon mari. Sa grande spĂ©cialitĂ© c’Ă©tait les taches d’encre, il en rĂ©sultait un dessin Ă©trange, symĂ©trique, oĂč Madame Lika lisait votre destinĂ©e. Lors de ma premiĂšre visite, elle avait vu un animal sauvage, un đŸș ou un 🩊, elle m’avait montrĂ©, c’Ă©tait impressionnant, on distinguait trĂšs bien deux oreilles pointues, quatre pattes, une fourrure. – Ce sera le trait d’union entre vous et l’homme qui vous Ă©pousera.- Quoi, je vais Ă©pouser un dompteur ?- Non, je ne vois pas de fouet-. C’est un fusil, alors. Un chasseur ?-. Pas de fusil non plus, je vois une ✋ sur cet animal, elle le caresse-.

Projet Nos amies les BĂȘtes, R Comme 🩊

Trois jours plus tard, je m’Ă©vanouissais dans les bras de l’homme que je devais Ă©pouser. La ✋ qu’avait vue Madame Lika, c’Ă©tait la sienne. Et l’animal sauvage, dans un sens, c’Ă©tait moi. Je prĂ©sentai un manteau de fourrure crĂ©Ă© par cette fameuse ✋, le modĂšle Grand Nord, tout doublĂ© de 🩊.  » Christine de Rivoyre (Fleur d’agonie)

Une réflexion sur “La voyante et le đŸŠŠ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s