Rien ne va plus pour Malou

 »-. Va-t-en, laisse-moi m’occuper de mon vague à l’âme, laisse-nous, mon âme et moi. Sur le sable on va se vautrer. Je vais m’inventer une bonne raison de pleurer, penser aux hommes qui m’ont plaquée avant que je te connaisse. Gaby, le toubib, il avait été en Indochine, il trouvait que je n’étais pas assez compliquée. Roland, qui voulait m’épouser, la date du mariage était fixée, mais un jour j’ai trouvé une lettre… Et Luciano, si je m’attendrissais à son sujet ? Mon Rital, il avait de ces cils, il était trompettiste, et il m’appellait Bellina. Malheureusement, il prenait tout mon argent, je rouspétais un peu, je n’étais pas riche, un mannequin en prêt-à-porter, ça ne gagne pas lourd, je cachais des billets dans mes chaussures, il les trouvait, les empochait avec la joie d’un enfant qui découvre un oeuf de Pâques dans un buisson.

Projet  »Picassez-vous la tête »

Je n’avais même plus de quoi acheter mes produits de beauté, je les volais dans les grands magasins, je fourrais tout sous un journal, toujours le même, avec la photo de la reine Elizabeth, je reverrai toujours le titre de l’article. –Rien ne va plus pour Élizabeth-. Un jour ça a été rien ne va plus pour Malou, un inspecteur m’a piquée. Luciano a mis les voiles un matin avec mes bijoux, un collier d’aigues-marines et un bracelet-montre, je dormais, je n’ai rien entendu. Il avait écrit Ciao Bellina avec du mascara sur la glace de la salle de bains. Je l’ai regretté, j’ai un peu pleuré, il me faisait rire, avec son accent. -. À quoi penses-tu ?-. À rien-. » Christine de Rivoyre (Fleur d’agonie)

Une réflexion sur “Rien ne va plus pour Malou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s