La politique… et moi

 »-. Peut-être que nous allons tomber sur des bagarres, près de chez Paula, la police occupe la Sorbonne, non ?-. En effet, la police occupe la Sorbonne, tu es bien renseignée, Malou, tu t’intéresses aux événements, maintenant ? Allez, va, parle-moi politique, Malou, tu me fais toujours rire quand tu parles politique-. Je l’ai signalé, les évènements et moi, ça fait deux. Comme toutes les choses que je ne comprends pas, d’ailleurs, je ne cherche pas trois étages au-dessus de ma cervelle. Si je me lance sur le terrain de la politique, c’est pour amuser mon mari. Un jour, je lui ai demandé si la force de frappe c’était pour frapper les billets de 🏦, il en a ri pendant deux heures, il s’étranglait.

Projet 🎏 d’avril

Quand il y avait une campagne électorale, il adorait que je fasse des réflexions sur les candidats qui se succédaient à la télévision. Et, les jours d’élections, il me demandait de mettre mes vêtements les plus audacieux, il affirmait que, dans le bureau de vote, les gens assis devant les urnes et les autres qui défilaient, une enveloppe à la ✋, tournaient tous la tête vers l’isoloir pour admirer mes jambes au bas du rideau. Il prenait un air glorieux quand je déposais mon enveloppe dans la fente de l’urne, il disait que le préposé murmurait. -. A voté-. Sous-entendu. -. Qu’elle est belle !-. Tu n’as pas peur, au moins, Malou ? Si tu as peur, c’est simple, on fait demi-tour…- » Christine de Rivoyre (Fleur d’agonie)

Une réflexion sur “La politique… et moi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s