Imposture

C’est comme une gêne, un ressenti désagréable, une ombre qui pèse sur moi dès que je m’installe devant mon chevalet. Cette mauvaise compagne s’appelle Imposture. Non point, je vous rassure, que je ne me sente pas l’âme d’une artiste. De ce côté-là, tout va bien, et même trop bien. Mon entourage le pointe du doigt, et m’en fait parfois grief, je m’impliquerais, paraît-il, davantage dans mes projets artistiques que dans la routine de la vie quotidienne…

40×50  »le 🏰 de Queribus » -la peinture était pauvre … quelques traits horizontaux pour donner de la structure, et le tour est joué
40x50cm  »Les larmes d’Or » -une de mes plus belles impostures, il n’y a rien sur ce tableau, trois traits, quatre couleurs, deux boucles d’oreilles dépareillés et dûment collées-

Alors, c’est quoi, c’est qui, c’est comment ? Ce qui cloche, ce n’est pas le pourquoi. L’imposture porte sur les moyens que je me donne pour parvenir à mes fins créatives. Je ne recule devant aucune idée saugrenue, aucun subterfuge, aucune grossière manœuvre pour concevoir, composer, exécuter, finaliser une oeuvre, souvent de bonnes dimensions, mais dont l’ambition dépasse largement mes compétences techniques. Alors, je réinterprète, je simplifie, je bidouille, je floute, je barbouille à grands coups de poignet rageur, j’approximative, je noie sous un flot de couleurs. Bingo, c’est fait… Mais je suis une impostrice. Tant pis, je signe, j’expose, et parfois même je vends le produit de mon imposture.

50x50cm  » le portrait de Zoé Lang ». -dis, Christine, heureusement pour toi, le tableau est encadré, ça te sauve la mise…-
50x50cm  » La boîte à Mawé », vendu -si le cadre n’existait pas, y aurait-il eu seulement l’idée du tableau ?-

Mon conseil. Renseignements pris autour de moi, dans le petit monde des peintres-barbouilleurs, qu’ils soient débutants ou confirmés, ou même reconnus par leurs pairs, mon cas de conscience ne serait pas un fait isolé. Ma confidence a été entendue, reconnue, pardonnée. Voilà qui me rassure, je suis en bonne compagnie… d’imposteurs. Mes doutes subsistent toutefois, serait-cela, avoir une âme d’artiste ?

50x50cm  »la légende de Roncevaux » -quatre couleurs, et des petits carrés tracés au feutre à l’alcool-
40x40cm  » À 💷 ouvert » -un fond qui brille, un feuillet déchiré en lanières collées-

2 réflexions sur “Imposture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s