La belle lingère

 »-. Gilles avait renoncé aux services de la négresse chargée de son ménage car elle était bavarde, curieuse, indiscrète, et sa chair opulente répandait un fumet insupportable par grande chaleur. Lison travaillait comme lingère pour les officiers. Elle lavait et repassait leur linge dans une cabane dotée d’un appentis, proche de la levée du port. Dans les premiers temps, pour jauger ses qualités, Gilles lui apportait son linge sale qu’il revenait prendre le lendemain. Leurs rapports avaient rapidement évolué, d’ancillaires ils étaient devenus charnels. Il patientait dans l’appentis qu’il nommait son purgatoire quand elle était occupée avec un client. Il passait de l’odeur de la lessive à celle du linge chaud.

Projet 🎏 d’avril, lessive de 🐟

Il la payait si bien, et si régulièrement, qu’elle n’avait aucune faveur à lui refuser, elle avait mis sous le boisseau les leçons de morale et passait volontiers, après avoir barré la porte, de la planche à repasser à son lit. D’autant que messieurs les officiers se montraient généreux. Elle avait organisé sa vie professionnelle et sentimentale avec rigueur, sans vivre dans l’opulence elle était à l’aise. L’idylle dura une saison. La petite lingère avait enfin trouvé chaussure à son pied, un rustre de sergent qui avait amassé un beau pécule en faisant le traffic de l’eau-de-vie avec les Indiens. Gilles regretta cette servante appliquée, cette maîtresse experte. Il assista au mariage avec une larme au bout du ❤️. Lison l’avait prévenu d’emblée, le jour où elle trouverait un époux convenable, il devrait renoncer à elle. Peut-être souhaitait-elle que ce fût lui. » Michel Peyramaure (Louisiana)

Une réflexion sur “La belle lingère

Répondre à Marie-Christine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s