La rencontre qui façonna ma vie

 »-. On pourrait commencer par dire qu’un jour, j’ai ouvert un 💷. Mais je préférerais dire que je me suis ouverte à un 💷. Un homme condamné à vingt ans de bagne pour le vol d’une miche de 🍞 y venait en aide à une prostituée et à sa fille orpheline. J’apprenais que, dans les livres, on pouvait décrire la peur et la misère, mais aussi présenter une ✋ tendue, et faire éclore la confiance dans le ❤️ des héros, et dans celui du lecteur. J’avais quatre ans, et je réclamais sans relâche qu’on me relise cette version (très) abrégée des Misérables. Plus tard, j’ai rencontré une petite fille aux allumettes, Edmond Dantès et Fantômette, et JO, la garçonne des Quatre Filles du docteur March.

40x40cm  » À 💷 ouvert », galerie Chemins de spiritualité

Ils m’ont appris le courage, le goût de la justice, l’audace, la rêverie. Je les considère comme des membres très proches de ma famille, qui m’auraient transmis leur expérience de vie et auraient façonné ma conscience, enrichi ma sensibilité. Plus je les voyais, plus j’avais envie de découvrir leurs semblables. Les 💷 étaient une forêt magique, où chaque 🌲 invitait à une aventure. Je n’étais plus seule, je n’avais plus peur, ou plutôt j’étais seule, mais cela n’avait rien d’angoissant. C’est dans ces années-là qu’écrire est devenu une nécessité aussi impérieuse que celle de lire, et publier un rêve. » Valérie Zenatti ( Lire est le propre de l’homme)

2 réflexions sur “La rencontre qui façonna ma vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s