Jour d’élection

 »-. Bientôt, il devint évident aux yeux de tous que seul un miracle pourrait changer le résultat qu’on voyait se profiler d’heure en heure. Blanches, bleues, jaunes, les 🏡 de maîtres des hauts quartiers fermèrent leurs persiennes, verrouillèrent leurs portes, les occupants ôtèrent en hâte les drapeaux et portraits de leur candidat dont ils avaient déjà décoré leurs balcons. Dans le même temps, des bidonvilles de la banlieue et des quartiers ouvriers descendirent dans les rues des familles entières, parents accompagnés des vieux et des parents dans leurs habits du dimanche, déambulant joyeusement en direction du centre.

50x70cm « Révolution« , vendu

Dans les hauts quartiers, des potaches enflammés d’idéalisme firent un pied de 👃 à leurs aînés agglutinés avec des mines d’enterrement devant leur téléviseur, se precipitèrent à leur tour dans les rues. Des faubourgs industriels débouchèrent les travailleurs en colonnes bien ordonnées, poing levé, chantant les refrains de la campagne électorale. Tous confluèrent vers le centre, scandant comme un seul homme que jamais le peuple ne serait vaincu. Toute la 🌃, le peuple en liesse défila. Dans les hôtels particuliers, les bouteilles de 🍾 restèrent bouchées, les langoustes languirent dans leurs plats d’argent, les pâtisseries se couvrirent de mouches. » Isabel Allende (La 🏡 des esprits)

Une réflexion sur “Jour d’élection

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s