Viens chez moi, j’habite chez Joe

 »-. Elle ne reconnut pas l’endroit, Joe avait installé une clôture dessinant un tracé bien net à l’allée qui, auparavant, s’égaillait de toute part, et il avait semé de l’herbe sur les côtés. Le tronçon principal menait à la grange, il était bien entendu assez large pour un tracteur et tous les équipements nécessaires. Mais l’allée se divisait à angle droit à présent, et une autre branche longeait la 🏡 pour se terminer devant le buisson de lilas, naguère anarchique, mais désormais bien taillé. Grâce à la clôture, la pente devant la 🏡 faisait désormais office de jardin. C’était maintenant une jolie pelouse, et plus une jachère de vulpins et de touffes d’herbes. Eh bien, il semblait que Joe avait planté de la fétuque.

Projet Viens chez moi, j’habite chez une copine

Plus rien ne traînait sous la véranda. On pouvait commodément entrer dans la 🏡, parfaitement en ordre elle aussi, et dans le salon, par-dessus le linoléum, était disposé un morceau de moquette verte avec des fleurs, qui recouvrait presque toute la pièce. Pas de rideaux aux fenêtres, bien sûr, mais les volets étaient à demi tirés et très droits, si bien qu’il régnait une atmosphère fraîche et ombragée. Quand elle entra, les deux 🐈 se prélassaient, l’un sur le dossier du canapé, l’autre sur la grille du chauffage. -. Mon Dieu, cette 🏠 n’a jamais été aussi bien tenue, Joe, et toi…- Elle ne pouvait le lui dire, mais c’était enfin devenu un bel homme. Grand, ténébreux, les cheveux bien coupés les manches de sa chemise bien nettes, les ongles soignés. » Jane Smiley (Les premiers jours)

Une réflexion sur “Viens chez moi, j’habite chez Joe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s