Le dix mars, à 1heure 35 exactement

 »-. Le juge, c’est de l’exactitude qu’il veut, pas du vague, de la poésie…-. Une heure trente-cinq, le dix mars, ce que je faisais ? Où étais-je ?- Là, à brûle-pourpoint, la question nette, claire et traîtresse. Préférable tout de même d’hésiter, bafouiller, se gratter. Rien de plus suspect, à l’évidence, qu’un individu qui possède le meilleur alibi du monde. À votre Maître, votre cher défenseur, d’ergoter. -. Monsieur le juge, vous savez bien qu’il est excessivement difficile, plus d’un an après…-. Et puis voilà, tout à coup, on a des bouffées qui vous remontent. Ce 10 mars. Un lundi. Il pleuvait, brouillassait, on se souvient, ce fameux soir, dans une boîte de 🌃 à Montmartre -. J’étais, il faut que je vous l’avoue, avec une personne, oh, une femme très bien. Je n’osais pas vous en parler, jusqu’à présent, je craignais de la compromettre -.

Projet La minute 🦋, Dring !!!!

Il sourit, il ricane, il trouve maintenant que j’ai beaucoup trop de mémoire. Dur à contenter, l’intègre magistrat assis. Il a l’esprit de contradiction. -. Alors, vous disiez, que faisiez-vous le 10 mars ?-. Je me trouvais en compagnie de Mademoiselle Nicole M, domiciliée…- . Il trouve ça beaucoup trop long, ces chinoiseries, ces précisions. – Alors, ce 10mars à une heure trente-cinq ? -. L’énigme. La date, je ne m’en souvenais plus. Le brouillard à l’anglaise, oui. Ouate propice aux cambriolages… » Alphonse Boudard (La 🍒)

2 réflexions sur “Le dix mars, à 1heure 35 exactement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s