Le discours sur le style

 »-. Pour bien écrire, il faut donc posséder pleinement son sujet, il faut y réfléchir assez pour voir clairement l’ordre de ses pensées, et en former une suite, une chaîne continue. Dont chaque point représente une idée. Et, lorsqu’on aura pris la plume, il faudra la conduire successivement sur ce premier trait, sans lui permettre de s’en écarter, sans l’appuyer inégalement, sans lui donner d’autre mouvement que celui qui sera déterminé par l’espace qu’elle doit parcourir. C’est en cela que consiste la sévérité du style. C’est aussi ce qui en fera l’unité et ce qui en réglera la rapidité. Et cela seul aussi suffira pour le rendre précis et simple, égal et clair, vif et suivi. » Georges – Louis Leclerc de Buffon (Réception à l’Académie française en 1753)

Triptyque 40x90cm  »l’enfer de Dante  »
Quadriptyque 60x80cm  »les flocons d’or  »

Sujet, réfléchir, idée, espace, unité, rapidité… Remplacez la plume par le ✏️ ou le 🔪 à PEINDRE, l’Académie française par celle des Beaux-Arts. Ça y est, vous y êtes, le style ne concerne pas que l’écriture, la littérature, les belles lettres et les écrivains. Les artistes-peintres et même les barbouilleurs, eux aussi, sont concernés. Car leur art est exigeant, il leur faut maîtriser tout à la fois la pensée et la technique, le goût et les connaissances, le sentiment, le plaisir, l’expression, la couleur et la persuasion. Et surtout l’authenticité, car…

Quadriptyque 80x80cm  » Là haut, tout là-haut  »
Quadriptyque 80x80cm  » Ambiance florale  »

Le conseil de Georges-Louis (et celui de Christine)-… » Les ouvrages bien écrits seront les seuls qui passeront à la postérité. Ces choses sont hors de l’homme, le style est l’homme même. Le style ne peut donc ni s’enlever, ni se transporter, ni s’altérer. Car il n’y a que la vérité qui soit durable, et même éternelle. Or, un beau style n’est tel en effet que par le nombre infini des vérités qu’il présente. » -. Dis, Christine, est-ce pour cela que tu nous encourages, à L’Atelier de peinture du Jeudi, à cultiver notre propre style ?-

Projet Nos amies les Bêtes, F comme Flament rose
50x60cm  » Tillinghast », d’après une nouvelle de Lovecraft

Une réflexion sur “Le discours sur le style

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s