Viens chez moi, j’habite chez la famille Castor

 »-. Nous nous installâmes dans un canot d’écorce. Le cours d’eau, petite rivière ou grand ruisseau, glissait avec un faible courant sous une voûte de verdure à travers laquelle le ☀️ faisait une fête de rayons dorés. Nous descendîmes au fil de l’eau, sans effort, sur un quart de lieue environ, au milieu d’un ramage d’🐦 et t la rumeur profonde du vent qui brassait les cimes en plein ciel. -. Regarde. Un castor. Un joli mâle… Le castor vint flairer notre embarcation et, d’un coup rageur de sa large queue plate, plongea et disparut. Un autre coup, frappé sur l’eau, répondit à cette alerte. -. La femelle… Le nid n’est pas loin. Nous allons faire une petite visite à la famille-.

Projet Viens chez moi j’habite chez une copine

L’habitation avait l’allure et les dimensions d’une casemate, un toit conique, fait de rondins, enduit de boue pour en assurer l’étanchéité. -. C’est le mois des Fleurs. Avec un peu de chance, nous trouverons les petits encore au nid-. Nous nous engageâmes dans l’étang avec de l’eau jusqu’à mi-cuisses. Le cône était ouvert au niveau de la surface d’un pertuis étroit. Le trou de plongée, prolongé d’un tunnel, aboutissait aux appartements. Trois petites pelotes de laine poussaient des vagissements aigus. -. Que vas-tu en faire ?-. Rien. Je ne suis pas de ces énergumènes qui chassent pour le plaisir. Ces braves bêtes me font vivre, je les respecte. Lorsque j’en piège une, je fais, comme les Indiens, une petite prière pour m’excuser. Tu connais beaucoup de Blancs qui font ça ?- » Michel Peyramaure (Louisiana)

3 réflexions sur “Viens chez moi, j’habite chez la famille Castor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s