Have a cup of tea ?

 »-. On cueillait le thé quatre fois par an. La première fois, c’était en avril, après les premières pluies du printemps, quand s’achève la floraison des pruniers. C’est à cette période qu’on obtenait les meilleures feuilles, aussi délicates que des langues d’oisillon comme on appelle ce type de thé. La deuxième fois, c’était en juin, le volume récolté était plus important. Les feuilles parvenues à maturité supportaient une fermentation accrue et donnaient une boisson au goût plus prononcé. La troisième cueillette se faisait en août, les feuilles qui avaient emmagasiné l’énergie yang d’un ☀️ puissant, du vent et de la pluie, donnaient, une fois séchées, un thé robuste, idéal pour affronter le yin de l’hiver.

30x40cm  »Zen », collection privée

La dernière récolte avait lieu en octobre, très inférieure aux autres aussi bien en volume qu’en qualité, elle venait à point pour faire la soudure avec la nouvelle saison. Au dire des amateurs, les feuilles conservaient néanmoins une saveur toute particulière, lorsqu’elles avaient bien séché au ☀️ de l’automne finissant. Pendant l’hiver,Shim Chong commença à échanger quelques mots avec les servantes. Au printemps, elle arrivait à saisir des expressions relativement complexes. Et dès la première récolte de thé, elle comprenait assez bien le chinois et s’exprimait déjà aisément dans cette langue. » Hwang Sok Yong (Shim Chong, fille vendue)

Une réflexion sur “Have a cup of tea ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s