Vendue !

 »-. Paie, avant de partir !-. La porte se referma. Alors, Chong tira ses vêtements sur elle, s’en couvrit la tête et la poitrine, et elle éclata en sanglots. Entre ses jambes, le long de ses cuisses, s’écoulait la glu abandonnée par les voyous, qu’elle épongea dans le drap froissé tombé à terre. Elle essayait de retenir ses larmes, mais les sanglots la secouait. Elle serrait les dents. Remontant les genoux contre sa poitrine, elle se ramassa comme une guenille. Quel pays, qu’elles épreuves l’attendaient ? Elle allait être jetée dans un monde inconnu.

50x60cm  »Les larmes d’Or »

Trois jours plus tard, Chong fut vendue. On la fit monter de 🌃 sur un ⛵,une jonque à trois mâts toute semblable à celle qui l’avait arrachée, il y avait déjà si longtemps, à son pays natal. Les matelots étaient des passeurs qui rachetaient des femmes pour aller les revendre à l’étranger. Elles étaient plusieurs dizaines, accroupies au fond de la cale avec la cargaison. Le ⛵ cinglait en direction du sud, le vent se chargeait d’humidité, l’air était lourd, il devenait difficile de respirer. Les passeurs ne permettaient à leur marchandise humaine de monter qu’une ou deux fois par jour sur le pont pour s’aérer. C’est ainsi que Chong vit pour la première fois ces cuirassés occidentaux dont on parlait. Ils arboraient, en poupe et en proue, des mâts immenses, et un énorme ☁️ de fumée s’échappait continuellement d’une haute cheminée. » Hwang Sok Yong (Shim Chong, fille vendue)

2 réflexions sur “Vendue !

Répondre à cindy knoke Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s