L’âme slave

 »-. Quoique ma résolution d’aider l’impératrice à s’emparer du pouvoir pour le bien de son malheureux peuple fût prise, j’étais absourdi par l’ampleur qu’avait déjà pris le complot. Comment le tsar pourrait-il longtemps l’ignorer ? Cette première journée, je pris le temps de faire quelques pas dans le quartier de mon hôte, où s’élevait le Palais impérial. Un coche d’eau remontait la Néva et s’apprêtait à accoster. Le ⛵ ressemblait à une arche de Noé où grouillait une cargaison humaine que rien n’abritait des intempéries. Entre ballots, caisses et bagages, se faufilaient des 🐷 et des 🐕. À trois pas de moi, attendant qu’on les libère, les forts 🐎 qui avaient hâlé le coche arrachaient l’herbe maigre poussant entre les pavés.

40x40cm  » Bons baisers de Russie  »

À mon côté, Tang s’amusait des facéties d’un petit 🐒, compagnon d’un mendiant. La Russie rapprochait mon inséparable ami de l’Orient et, au milieu de ces tuniques, chemises brodées et chapeaux d’astrakan, je le sentais plus heureux qu’à Paris ou à Londres. Sur le chemin du retour, je passais devant le Palais impérial. Des ondes angoissantes s’en dégageaient. À l’intérieur de ces murs, la haine régnait en maîtresse absolue,-. Les âmes qui vivent là sont toutes captives de leurs ambitions et de leurs vices, aucune ne se libérera -, chuchota Tang derrière moi. -. Vous voilà enfin, mon cher comte. Est-il vrai que vous êtes le fils d’un grand seigneur des Carpates et d’une sorcière ?- » Catherine Hermary-Vieille (L’initié)

3 réflexions sur “L’âme slave

Répondre à Marie-Christine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s