Photos de famille

 »-. Le vide laissé dans le tiroir me permit d’y introduire ma ✋ qui, après avoir tâtonné sur un revolver, en extirpa un gros volume sentant le moisi. Des photos, fanées pour la plupart, enfonçaient leurs coins dans des fentes ménagées dans les pages de carton, à la manière des albums d’autrefois. J’abandonnai la recherche des comptes en banque. Je ne pouvais résister à l’envie de jeter un coup d’oeil sur le passé.

30c40cm  »Le petit salon de Christine  »
50x50cm  »La commode à Mawé  », vendu

Il y avait des armoiries sur la première page, portant une tête de 🐶 et un 🌲, avec, au-dessous, Marie du Gué, tracé d’une longue écriture penchée. La page tournée, je reconnus la mère dans hésiter une seconde, jeune femme d’environ vingt-cinq ans. Je lis à côté la date. 1914. Les autres membres de la famille suivaient, Jean du Gué, le père, qui me fit penser à Paul, mais avec des moustaches en croc et des yeux vifs, photographié dans un invraisemblable décor de portières drappées et de fleurs artificielles. Puis Jean et Marie ensemble regardant avec une tendre fierté une petite Blanche très choyée et enrubannée. Puis des amis et des parents de la génération précédente, oncle un tel, tante une telle, un vieux grand père dans un fauteuil à roulettes. » Daphné du Maurier (Le Bouc Émissaire)

50x50cm  » La femme -bijou »
Projet 🦋, le nœud-papillon

Mon conseil. Oser feuilleter certains ouvrages consiste parfois à ouvrir la boîte de Pandore. Je ne connaissais pas ce roman de Daphné du Maurier, sans doute plus confidentiel que ses best-sellers, trouvé dans une boîte à 💷. Cet extrait m’a fait remonter, telle la madeleine de Proust, à un lointain souvenir de ma lointaine enfance. Les albums photos de ma grand-mère ressemblaient trait pour trait, odeur et atmosphère comprises, au gros volume découvert par le héros dans un tiroir de commode. Me revient particulièrement en tête un cliché jauni de mon grand-père, méconnaissable, jeune homme en maillot de bain lui couvrant le corps, et descendant bas sur les cuisses. Que de parties de fou-rire avec mon frère et mon cousin ! Et de gentilles moqueries sur les chapeaux de ces dames ! -. Désormais, les photos ne sont plus dans les albums, mais circulent sur Internet… Faut-il le regretter ? Oui, si vous avez lu ma chronique jusqu’au bout du bout…

Projet Picassez-vous la tête
50x50cm Quadriptyque  »Les dames au chapeau bleu »

Une réflexion sur “Photos de famille

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s