Au jardin d’Éden

 »-. Le matin se levait. Un léger vent faisait frissonner les 🌲. La rivière qui coulait à quelques mètres faisait un gazouillis chantant. Plus loin, dans le jardin magnifique de l’habitation, le jet d’eau qui retombait en cascade sur la pièce d’eau lui répondait. Les 🐦 s’invectivaient de tous côtés. Elle les reconnaissait à leurs chants et à leurs couleurs. Le gagan, la didine ou le piripiri n’avaient plus de secrets pour elle. Si le merle d’ici était plus petit que dans les marais, il lui semblait familier. Elle avait même retrouvé presque la même tourterelle, qui s’arrêtait en mai boire sur le bord de l’étang.

50x50cm  » Eve au jardin d’Éden  », vendu

Au catéchisme, l’abbé Mourre enseignait qu’Adam et Eve avaient vu le jour dans un jardin fabuleux. Le jardin d’Éden. Sûr que ce jardin devait ressembler à cette 🏝️ ! Depuis plusieurs jours, elle ne s’était jamais sentie aussi bien. Sereine. Sa fille était adorable. On l’aimait. Elle se prit à rêver, à espérer. Peut-être qu’enfin elle allait trouver son équilibre dans ce beau décor. Oubliés les marais. Oubliées les fièvres et la pellagre. Un jour, elle ne savait comment, mais elle savait qu’elle y arriverait, elle serait libérée. » Bernard Duporge (L’ombre du lilas)

Une réflexion sur “Au jardin d’Éden

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s