Princesse Lucie

 »-. Sa tranquillité passive n’était pourtant pas celle d’une âme indifférente ou insensible. Abandonnée à l’impulsion de ses goûts et de ses sentiments, Lucie Ashton avait quelque chose d’un peu romanesque. Elle se plaisait à lire en secret ces vieilles légendes chevaleresques, qui offrent de si brillants exemples de dévouement sans bornes et d’affection inaltérable, sans être rebutée par les aventures invraisemblables et les évènements surnaturels qui s’y trouvent aussi.

Quadriptyque 50x50cm  » Contes en rose »

C’était un empire de féérie, auquel son imagination construisait des 🏰 aériens. Mais ce n’était qu’en secret qu’elle se livrait à ce penchant favori. Dans la retraite de son appartement, ou dans le silence d’un joli bosquet qu’elle appelait son jardin, elle distribuait des prix dans un tournoi, animait les combattants par l’influence de son regard, errait dans les déserts avec l’intrépide Una. Ou s’identifiait avec la simple mais noble Miranda, dans l’🏝️ des merveilles et des enchantements. » Sir Walter Scott (La Fiancée de Lammermoor)

Une réflexion sur “Princesse Lucie

Répondre à Marie-Christine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s