Le bain à la chinoise

 »-. Chong, qu’une servante tenait par la ✋, descendit à la salle d’eau. Le parquet mouillé était glissant, les murs en bambou suintaient. L’eau qui chauffait au-dessus de l’âtre se déversait, par un conduit de céramique, dans un grand bac circulaire en bois. L’endroit était si embué que Chong, pudiquement, la tête baissée, finit par abaisser les ✋ dont elle couvrait ses seins. La servante plongea les doigts à l’intérieur du bac, puis coupa l’arrivée d’eau en enfonçant un coin dans le conduit. La vieille servante versa le contenu d’un petit flacon dans la baignoire. Aussitôt, une forte odeur de jasmin prit Chong à la gorge.

40x40cm  »Petits matins dans la salle de bains  », galerie La meilleure façon d’habiter

Les deux femmes la saisirent chacune par un bras pour l’aider à s’immerger dans l’eau. -. Apporte-moi de l’alcool de riz-. Chong resta accroupie, les genoux relevés. La vieille dame vida la bouteille d’alcool dans le bain. Elle plongea ensuite ses deux bras pour bien brasser l’eau qu’elle fit tournoyer autour de Chong. La jeune fille sentit ses jambes se détendre. Elle releva la tête, appuya sa nuque contre le bord du bac. Le visage tourné vers le plafond, elle ferma les yeux. Il lui semblait que son corps tout entier s’enfonçait doucement, lentement, comme un drap tombé dans un étang. Ses lèvres s’entrouvrirent, des perles de sueur ruisselaient de son front, de ses cheveux. Combien de temps s’était-elle assoupie ? » Hwang Sok Yong (Shim Chong, fille vendue)

2 réflexions sur “Le bain à la chinoise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s