Meretrix

 »-. Au bout de la chaîne jappe la Putain du Reniement, la Meretrix Apostasiae. De son sexe béant s’écoulent les torrents sulfureux qui enfument et obscurcissent la terre entière. Les renégats entrent et sortent, à tâtons. Une béance les happe, l’autre les expulse. Engloutis, les voilà aussitôt vomis ou pissés, et entre deux caresses, deux baisers, à nouveau happés. Et ainsi jusqu’à la fin des temps. Ici la machine à fabriquer des corps ronfle et s’emballe, se nourrit de sa progéniture. La Meretrix Apostasiae boucle en son ventre le grand cercle de la peur, et scelle l’exclusion du mâle.

Projet nativité

À l’autre extrémité de la chaîne, c’est Marie qui s’élance dans la lumière stellaire. Le drapé bleu de sa 👗 se bombe doucement sous la poussée des seins gonflés de lait. Quel prédicateur ne divulgua, au milieu d’un sermon, à décrire aux fidèles ce corps permis –le seul à avoir conçu sans que le sperme l’empoissât-, le seul à échapper à la malédiction du pourrissement ? S’il fut donné à Catherine de Sienne de lécher le sang du Sauveur à même ses plaies, saint Bernard, lui, connut la grâce suprême de boire au sein de Marie le lait dont fut nourri le Christ. Qui ne rêva pareil ravissement ? » Christiane Singer (La mort viennoise)

2 réflexions sur “Meretrix

  1. Ping : Meretrix – Le Vélin et la Plume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s