Viens chez moi, dans mon joli salon

 »-. Il y avait une sonnette à la porte de l’appartement, mais c’est à peine si il eut le temps d’y appuyer le doigt avant que la porte s’ouvre. La pièce était basse de plafond mais vaste, avec quatre fenêtres voûtées donnant côté mer. Elle était encombrée de meubles qui avaient l’air d’être les restes de demeures précédentes. Des fauteuils capitonnés bas et, devant la cheminée, un sofa un peu défoncé recouvert d’un tissu indien, une table centrale ronde en acajou massif avec six chaises dépareillées, un bureau ministre installé entre deux fenêtres, un assortiment de tables basses témoignant de deux longues existences, des photos encadrées, des figurines de porcelaine, des boîtes en bois et en argent, un pot-pourri au parfum éventé depuis longtemps.

30x40cm  »Le petit fauteuil jaune de Christine  », galerie La meilleure façon d’habiter

À gauche de la porte, le mur entier était occupé par une bibliothèque. Celle-ci contenait les 💷 de jeunesse du Père John, mais aussi toute une collection de volumes reliés noirs et datant des années trente. À côté, une série de romans policiers apprit au commissaire que le Père John était un mordu des femmes écrivains de l’âge d’or, Dorothy Sayers, Margerie Allingham et Ngaio Marsh. En dépit de sa mélancolie, la pièce était vivante, tellement confortable et tellement personnelle qu’elle n’avait rien de déprimant. À côté de chacun des deux fauteuils à haut dossier placés de part et d’autre de la cheminée, il y avait une table avec une lampe d’architecte. Le frère et la sœur pouvaient lire face à face dans le plus grand confort. » Phyllis Dorothy James (Meurtres en soutane)

2 réflexions sur “Viens chez moi, dans mon joli salon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s