Ce 😈 de Marais !

40x40cm  » Au bord du Marais  », vendu

 »-. Que le Marais est dur. Il rend les gens fous-. Par peur. Pour des raisons obscures de croyance. De ces croyances dont certains pensaient qu’elles n’Ă©taient bonnes que pour les femmes, mais qui tremblaient lorsqu’une moitiĂ© d’oignon traĂźnait sur la table, ou qu’une chouette hululait trois fois sur un toit de 🏡. Cette peur des sorciers qui gangrenait tout, comment l’expliquer, sinon par les fiĂšvres des marais ? Il devait bien y avoir quelque chose de maudit dans ces endroits-lĂ , puisque, de temps en temps, on voyait des flammes de đŸ”„ follet s’Ă©lever des touffes qui dĂ©passaient de l’eau. Comme ceux des cimetiĂšres, dont on disait que c’Ă©taient les Ăąmes des morts qui s’Ă©chappaient pour toujours. Ce n’Ă©tait pas une preuve de mauvais sort, ça ?

30x50cm Le hibou, d’aprĂšs Bernard Buffet, galerie Faussaire, vendu
Projet Miro, oeil-de-Miro

Dans le printemps naissant, le Marais Ă©tait maintenant gorgĂ© d’eau. Le vent, qui arrivait avec force depuis l’autre cĂŽtĂ© de l’Ă©tang, tordait les ajoncs et les sigores. Les 🐑 n’avaient pas encore fait de longs parcours. Si ce temps continuait, il faudrait les laisser Ă  l’abri. Mais ce n’Ă©tait pas ce qui occupait RĂ©mi en ce moment. Cette eau, pour lui, Ă©tait bĂ©nie, parce qu’elle allait prouver Ă  tous qu’il avait raison. Accroupi sous la pluie, il regardait le terrain que lui avait confiĂ© l’abbĂ© Mourre. MalgrĂ© toute l’eau qui Ă©tait tombĂ©e, le sol n’Ă©tait pas dĂ©trempĂ©. Par contre, les fossĂ©s qu’il avait recreusĂ©s, aprĂšs les dĂ©gradations faites par les gens du village, coulaient Ă  flots vers l’Ă©tang. Dans quelque temps, il aurait la satisfaction de voir germer toutes les graines de pin qu’il avait semĂ©es. -. Rira bien qui rira le dernier, ce pays m’a pris pour un fou. Un jour, il me dira merci-. » Bernard Duporge (L’ombre du lilas)

Projet. Nos amies les BĂȘtes, M comme 🐑
50x50cm  »Germination  »

Le conseil de RĂ©mi. – »En plus, un espoir l’avait envahi. Les terres, de Bordeaux Ă  la pointe du MĂ©doc, et jusqu’aux premiĂšres grandes landes, Ă©taient dĂ©sormais un dĂ©partement qui s’appelait la Gironde. Il regretta les noms chantants de Guyenne et de Gascogne, mais bon, si c’Ă©tait mieux ainsi… Il fallait que, dans un jour proche, la terre soit rendue au peuple. Pour que chacun ait sa chance. »

2 réflexions sur “Ce 😈 de Marais !

  1. Ping : Ce 😈 de Marais ! – Le VĂ©lin et la Plume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s