Asymétriquement vôtre

-. Dis, Christine, je te voie faire la moue, discrètement pour ne pas me décourager… Qu’est-ce qui cloche dans mon tableau ?- . À priori, rien, tout est en place, la ligne d’horizon est positionnée au deux tiers supérieur, le point focal légèrement décentré, les trois 🐦, gris-noir comme il se doit, dans le ciel volent en escadrille et en ordre décroissant… Non, je t’assure, tout va bien-. Mais encore ?-. Puisque tu insistes… De même que la nature a horreur du vide, la composition n’aime pas la symétrie. Trop de perfection voulue, organisée, assénée, joue certes en faveur d’un tableau qui se veut parfait, mais…

40x50cm  » vertigo  » -qui correspond à quoi, dis Christine ? Au sentiment de vertige, quand tu escalades la falaise…-
50x50cm  »Roncevaux  » -coups de pinceau au petit bonheur la chance –

-. Mais quoi ?-. Mais nuit à la spontanéité, au petit quelque chose qui donne de l’allure, de l’espoir, de la vie quoi !- Voilà, c’est dit. C’est lâché. Gare à la symétrie. Laquelle symétrie n’est pas forcément inscrite, perceptible, revendiquée sur la toile. Non, gare –et c’est plus grave- à la symétrie dans la tête, celle qui fait calculer au millimètre près –ne riez pas, j’empêche certains débutants de vérifier leur travail avec une règle graduée, ou de tracer une roue de vélo avec une tasse à café…- , celle qui bloque la ✋ et le pinceau dans une méthode figée qui ne laissera pas libre cours aux sentiments. Car, vous le savez bien, la peinture, ce n’est pas que de la technique, c’est aussi du ressenti !

30x40cm  »Bleu est le 🎀 de la couleur de tes yeux  » -pas très compliqué, avec un pinceau bien chargé en matière –
Projet Viens chez moi, j’habite chez une copine -vous lui trouvrez l’air penché ?-

Mon conseil. Sortir ! Sortir de l’atelier y compris et surtout du mien. Poser son chevalet, et surtout sa tête, ailleurs. Aller PEINDRE au bord de la rivière, dans le parc municipal ou le jardin bien fleuri d’une amie, sans modèle ni idée préconçue, sans consulter son smartphone ni l’opinion que pourrait avoir autrui. Le chef-d’œuvre n’est peut-être pas au rendez-vous, mais le frisson de la création vous y attend. Cracher ! Cracher ce que l’on a dans la tête, dans les tripes.

30x30cm  »Le petit pont à Jackie  » -peint sur le motif, en exagérant un peu, si peu…-
50x60cm  » Le petit balcon de Christine  » -avec des fleurs improbables, mais l’ambiance est là –

Une réflexion sur “Asymétriquement vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s