Les sept vies de Camilla

 »-. Cette rencontre avec Camilla, que je ne revis plus, me marqua. Nous parlâmes jusqu’à une heure proche de l’aube, où mon oncle vint me rechercher. Camilla, de sa voix posée, troublante, m’avait parlé de vies successives, d’un destin très long auquel nul ne peut se soustraire, mais qui permet, enfin, à l’âme des hommes d’échapper à la matière pour découvrir le Grand Secret, la liberté.

30x40cm  » Le 🎀 bleu dans les cheveux  », galerie Femmes, Femmes, Femmes

-. Chacun de nos gestes, de nos actes, chacune de nos paroles, entraînaient des conséquences directes inscrites dans le 💷 de la Mémoire de Dieu -. La mort n’était que le passage vers une sorte de temps figé, entre aller et retour. Les disciples de Bouddha, mais aussi les Cathares et les Rose – Croix, leurs héritiers, savaient cela. J’étais abasourdi, j’eus peur que cette longue et poignante conversation ne fût insensée. Nous nous quittâmes lorsque j’aperçus la silhouette de mon oncle, il semblait brisé de fatigue.-. Qui est cette fille ?-. La fille d’un marchand de Goa, maintenant établi à Porto, qui négocie des épices à Macassar et Bornéo. Elle est très belle, et étrange aussi. On la dit un peu folle. Elle a eu une éducation très relâchée en Inde. La mère, une dévote, délaissait son enfant pour la compagnie des capucins. Je ne crois pas qu’elle reverra l’Orient. Le père, qui s’inquiète fort de l’exaltation de sa fille, va la faire enfermer dans un couvent -. » Catherine Hermary-Vieille (L’initié)

Une réflexion sur “Les sept vies de Camilla

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s