Paris est une 🏝️ déserte

 »-. Comme tous les provinciaux de Paris, Isabelle, en sortant le matin, regarde le ciel. Elle y considère la mine de la journée, elle y pressent le goût qu’aura cette semaine. Elle n’a pas encore partie liée avec le calendrier ni le thermomètre, mais avec les 🐦 et les 🌲, avec Orléans et son enfance qu’elle croit détester. De cette foule où elle se fond, personne ne lèvera les yeux de toute la journée. Pour les Parisiens, le ciel n’est qu’un toit et, lorsqu’il pleut, ils lui jettent le regard courroucé du locataire vers un mauvais plafond.

30x40cm  »La Parisienne  », collection privée

Septembre, lundi matin, et il pleut. Mais, tandis que les passants reprennent déjà leur personnage d’automne, Isabelle sait que ce n’est qu’une humeur du ciel. Affluent du grand fleuve souterrain qui, depuis l’aube, gronde sous la ville et, par instants, ébranle les 🏡, Isabelle descend avec une foule d’inconnus les escaliers du métro. La voici dans le tourbillon des visages. Est-ce un de matins où elle les aime, ce qui, pour les gens des villes, est l’état de grâce ? Où elle les plaint ? Où elle les redoute ? Lundi. Chacun, à son insu, a retrouvé son visage d’écolier à la rentrée d’octobre. Samedi soir et dimanche y ont laissé leurs alluvions, plaisirs et regrets mêlés. – Ils montrent tous un air désenchanté-. Désenchanté parce que c’est lundi. -. Moi-même…- » Gilbert Cesbron ( Une 🐝 contre la vitre)

Une réflexion sur “Paris est une 🏝️ déserte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s