SĂ©ances de lecture sur mon đŸïž dĂ©serte

120x40cm  »L’Ă©tagĂšre aux đŸ’· », vendu

Cette 🌃, victime d’une inhabituelle insomnie tenace, j’ai comptĂ© les 🐑. Puis fait mentalement le tour de mon dressing et de mon armoire Ă  chaussures. Enfin employĂ© les grands moyens, Ă  savoir dĂ©terminer quelle liste de dix đŸ’· maximum aurait l’honneur et le privilĂšge de m’accompagner si je faisais naufrage sur une đŸïž dĂ©serte. Ne sachant si ma situation s’y Ă©terniserait, j’ai optĂ© pour de gros pavĂ©s bien copieux, tant en contenant qu’en contenu.

Projet Nos amies les BĂȘtes, M comme 🐑
30x40cm  »Le petit dressing de Christine  »

En premier lieu, Le monde de Narnia, en plusieurs tomes, dont l’univers onirique vous transporte bien au-delĂ  de votre triste quotidien. Puis le Nom de la Rose, de l’italien Umberto Eco, un gros pavĂ© sournoisement Ă©rudit, Ă  savourer et Ă  reprendre. Les Trois Mousquetaires, d’Alexandre Dumas, mĂ©riteraient bien, ce que semble, que je ne me contente pas de survoler leurs palpitantes aventures. Je suis une inconditionnelle d’AndrĂ© Malraux, va pour La condition Humaine, dont la lecture bouleversa mon adolescence, retrouverai-je mes sensations ? Un peu de Jane Austen, pour se dĂ©payser en une autre Ă©poque, j’hĂ©site entre Orgueil et PrĂ©jugĂ©s et Persuasion, dont j’adore les protagonistes Anne Eliot et son beau capitaine de marine Frederick Wentworth, j’aviserai lorsque le â›” coulera. J’ai bien envie de relire Ă  tĂȘte reposĂ©e, en prenant tout mon temps, les diverses aventures de Sherlock Holmes, de Sir Arthur Conan Doyle, serrĂ©es par trois ou quatre dans un mĂȘme gros bouquin reliĂ©. Je vous ai dĂ©jĂ  parlĂ© du poĂšte amĂ©ricain Walt Whitman et de ses Feuilles d’herbe, voilĂ  l’occasion rĂȘvĂ©e pour me replonger dans son Ɠuvre superbe mais difficile. Promis, j’apprends tout par ❀, et je rĂ©cite Ă  mon retour sur la terre ferme ! J’emmĂšnerai bien avec moi un đŸ’· Ă©tonnant, Ă  savoir Pourquoi les 🐩chantent, de l’ethnologue amateur mais non moins Ă©rudit Jacques Delamain, ce bouquin a prĂšs d’un siĂšcle, c’est du bonheur Ă  chaque paragraphe… Je ne vais certes pas lĂącher mon ouvrage en cours, il part avec moi, il n’est jamais trop tard pour s’instruire, il s’agit de La TragĂ©die Cathare, de Georges Bordonove, bien gros et bien Ă©pais, bourrĂ© d’histoire et de dĂ©tails. Et de neuf dans la malle de la naufragĂ©e !

.

60x80cm  » Le vitrail bleu et jaune », vendu sur commande  -un peu de spiritualitĂ© ne nuit pas, va pour le Nom de la Rose-
L’arbre aux 🐩

Mon conseil. -. Je me suis laissĂ© un dernier choix, Ă  savoir non un đŸ’·, mais un cahier, grand et Ă©pais, vierge de tout Ă©criture, attendant ma prose. Ne serait-il pas temps d’imaginer mes propres aventures sur mon đŸïž, et de les y transcrire, sans fautes d’orthographe, ni de grammaire, ni de syntaxe ? Ouf ! Le sommeil m’a saisie. SauvĂ©s, vous comme moi !

40x40cm  »Ă€ đŸ’· ouvert », vendu

Une réflexion sur “SĂ©ances de lecture sur mon đŸïž dĂ©serte

Répondre à Marie-Christine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s