Guerre de Sécession  »à la française  »

60x60cm  »Les deux vies de Messire Guilfred  », vendu

 »-. La tragédie cathare se caractérise par son ampleur, par sa durée, par son caractère à la fois religieux et politique. Elle se prolongea pendant plus d’un demi-siècle, couvrit les règnes de Philippe-Auguste, Louis Huit le 🦁 et Saint Louis. Elle commença par une croisade, c’est-à-dire par une guerre sainte, ordonnée par la papauté. Elle fut suivie par une véritable guerre de conquête, embrassant l’actuel Languedoc et les régions voisines, provoquant une rébellion générale, catholiques et hérétiques combattant alors au coude à coude. Puis, libéré de l’envahisseur mais exangue, le Languedoc tomba comme un fruit mûr entre les ✋ du Roy de France.

On vit les croisés des premières années se changer en guerriers implacables, chercher, par la cruauté, à terroriser les populations. On vit des légats du Pape pactiser avec le chef de la croisade dégénérée, justifier ses actes et son appétit de terre. On vit ces chevaliers languedociens, épris de fine amor, protecteurs des troubadours, se changer en partisans farouches, avec leurs soldats, leurs serviteurs, le peuple des campagnes et des villes enragés de désespoir. Puis les inquisiteurs succéder aux guerriers.

Ce fut une véritable guerre de Sécession, ponctuée de victoires, de défaites, de retournements de situation incroyables, de massacres sans excuses, de pendaisons, de bûchers monstrueux. Avec, ça et là, des gestes trop rares de générosité. » Georges Bordonove (La tragédie cathare)

2 réflexions sur “Guerre de Sécession  »à la française  »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s