Cluedo à l’indienne

 »-. Venez, venez, mon cher-, dit son Excellence, en le précédant à vive allure dans une grande salle dont le plafond en tôles ondulées était recouvert de poutres peintes entrecroisées. Parmi l’assemblée dispersée dans les rangées de chaises, ses yeux détachèrent aussitôt cinq personnes, comme si chacune était sous le 🔥 d’une lampe à arc éblouissante. La maharadjah avec sa maharani, séparés par une chaise à la peinture grise écaillée. Monsieur Habibullah, débordant, semblait-il, sur deux rangées de chaises, vêtu comme toujours de blanc impeccable, sa lourde canne sur les genoux, les ✋ croisées sur le pommeau d’argent. Madame Trailing, un peu à l’écart, tricotant furieusement un vêtement indéfinissable en laine mousseuse jaune vif. Enfin Monsieur Iyer, lançant des regards furtifs. -. Il ne manque que le professeur Gobole, le moins suspect vraisemblable, pour que la réunion soit complète-.

Projet Viens chez moi j’habite chez une copine, le Palais du maharadjah

-. Mesdames et Messieurs, j’ai l’honneur, ce soir, de vous présenter l’une des figures tutélaires de notre époque, Sherlock Holmes le grand détective, et de me demander avec vous s’il est mort ou s’il est vivant. Le Grand Détective, un mythe de notre temps, pas moins. Un mythe qui a certainement pris vie parmi nous. Ou, au moins, ce semblant de vie qu’est la littérature. Parce que, soyons bien clairs sur ce point dès le début, par sa nature même, le Grand Détective ne peut pas exister dans la réalité.- » HRF Keating (Un cadavre dans la salle de billard)

Une réflexion sur “Cluedo à l’indienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s