Rôde la maladie…

 »-. La maladie était due à la qualité des eaux, qu’il fallait disputer aux batraciens et aux 🐍 et parfois aux alligators, redoutables en raison du mimétisme auquel ils se fondaient dans le milieu. Il avait été l’un des premiers atteints, en raison de sa santé précaire. Ventre gonflé, visage en forme de courge, accès de délire. -. Claire… Elle était si claire qu’on voyait le fond à dix brasses…-. Il confia à son commis qu’il était obsédé par l’eau d’une rivière qui traversait son domaine au Canada, et qu’elle ruisselait dans ses rêves, comme une bonne pluie. Il devinait que ses jours étaient comptés, que ce pays l’achèverait.

Projet La minute 🦋, Les ambulances Papillon

On lui amena le sorcier d’un village voisin, réputé combattre avec succès le mal sous toutes ses formes. C’était une sorte de chamane au visage d’ascète, aux membres noueux. Il gesticula autour du lit, dansa en brandissant des chichikoués, sortes de calebasses emplies de graines ou de gravier, chanta les bras levés au ciel, souffla de la fumée de tabac sur le corps dénudé. Après quelques instants, il dégaina un 🗡️ de pierre, fit au flanc du malade une incision, aspira les humeurs, les recracha. Puis se retira sans un mot. Trois jours plus tard, le malade vaquait à ses occupations. » Michel Peyramaure (Louisiana)

Une réflexion sur “Rôde la maladie…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s