Made en Japan, viva la révolution !

80x60cm  » Rue du pont flottant au pays du soleil levant », vendu

 »-. À Osaka comme à Edo, les paysans et les petits commerçants avaient constitué un mouvement pour réclamer de meilleures conditions de vie. L’origine de cette ligue, appelée Yonoashi (Pour un monde nouveau), on la trouvait tout naturellement dans les famines et les lourds impôts levés par les seigneurs locaux, qui manipulaient les prix des céréales à leur avantage. Le peuple exigeait une réforme. Son soulèvement s’étendit très largement dans la région.

30x30cm  »Le petit pont japonisant  »
40x40cm  »Made in Japan  »

Hamashimoto avait participé à cette révolte, aux côtés d’Oshio. Lequel avait donné toute sa fortune aux pauvres et appelé la population à l’insurrection. Des 🏡 furent incendiées. On compta jusqu’à mille insurgés. Le gouvernement commença à les prendre au sérieux lorsqu’ils volèrent des canons. Il lança contre eux des forces aguerries. La rébellion ne put tenir longtemps, elle fut bientôt matée. Les principaux acteurs fuirent d’Osaka. Un proche de Hashimoto se donna la mort. Recherché par la police, Oshio était lui-même en fuite. Traqué par le pouvoir conservateur, Takano Choei, médecin et traducteur d’ouvrages de sciences occidentaux, se suicida. Hashimoto erra longtemps après le désastre. Il se rendit ici et là, on l’hébergeait dans les temples. -. De quoi vous accuse-t-on ?-. D’avoir, comme vous, défendu la cause des pauvres-. » Hwang Sok Yong (Shim Chong, fille vendue)

60x60cm  »Promenade sous les cerisiers en fleurs  »
40x40cm  »Carton rouge  », vendu

Une réflexion sur “Made en Japan, viva la révolution !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s