La fuite du temps

Projet La minute 🩋

 »-. Le temps, qui s’en va 🌃 et jour, sans repos prendre, sans sĂ©jour, qui nous fuit d’un pas si feutrĂ© qu’il semble toujours arrĂȘtĂ©, immobile en un mĂȘme point, et pourtant ne s’arrĂȘte point, mais ne cesse de se mouvoir. Au point qu’on ne peut concevoir ce que c’est que le temps prĂ©sent. Demandez-le aux clercs lisant, car avant qu’on y eĂ»t pensĂ©, il serait bien trois fois passĂ©.

Le Temps, qui ne sait que sĂ©journer, mais va toujours sans retourner, comme de l’eau qui descend toute sans que jamais remonte goutte. Le temps, devant qui rien ne dure, car le Temps gĂąte tout et mange. Le temps, qui toute chose change, qui fait tout croĂźtre et tout nourrit, et qui tout use et tout pourrit. Le Temps, qui nos pĂšre vieillit, et rois et empereurs aussi, et qui nous tous nous vieillira… Ou bien Mort le devancera.

Le Temps, qui de vieillir les gens Ă  tout pouvoir, si durement, l’avait vieillie. Croyez-le bien, qu’elle n’Ă©tait plus bonne Ă  rien, mais bien retombait en enfance, et n’avait pas plus de puissance, pas plus de force ni de sens que n’en n’a un enfant d’un an. » Guillaume de Lorris (La poĂ©sie au Moyen-Âge)

Projet picassez-vous la tĂȘte
30×40  » CritĂšres de beautĂ©  », galerie Femmes, Femmes, Femmes

2 réflexions sur “La fuite du temps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s