Gardons-nous d’anticiper !

 »-. Gandhi avait l’habitude de répondre à la question. -. Quel est le plus beau jour ?-. C’est aujourd’hui !-. Le temps est, depuis les années 1950, le sujet de l’humanité. La quête était de remplir le temps au maximum, la réussite était clairement de savoir quoi faire de son temps, et surtout de ne pas avoir de temps mort. Fort heureusement, à partir des années 2000, un effet de balancier est venu corriger ce postulat, en particulier face à l’omniprésence du temps connecté qui nous branche en permanence comme des humanoïdes contrôlés à distance. Tout se programme, tout s’anticipe, tout se paramètre. À tel point que la schizophrénie est sûrement le risque psychosocial le plus dangereux. Tant il est impossible de tout prévoir.

Projet 🎏 d’avril, le 🐟 Extra-terrestre

Côté individu, tout doit être anticipé. On se crée ainsi une illusion de vie dans un futur qui souvent crée les plus belles frustrations, n’étant que très rarement en harmonie avec les prévisions. Pourtant, si nous avons bien une certitude en venant au monde, c’est que le temps est compté. Nous ne sommes pas maîtres de son horloge. Et tout peut s’arrêter du jour au lendemain. » Philippe Ginestet (La force d’aimer)

Une réflexion sur “Gardons-nous d’anticiper !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s