Dans le sac à ✋de Lisbeth

 »-. En rentrant chez lui le matin après l’agression, il avait ouvert le sac de Lisbeth et aligné le contenu sur la table de cuisine. Il y avait là un portefeuille avec une carte de compte de la poste et environ 600 couronnes suédoises en espèces et 200 dollars américains. Ainsi qu’une carte mensuelle des transports en commun de Stockholm. Un paquet de cigarettes, trois briquets jetables, une boîte de pastilles pour la gorge, un paquet de mouchoirs en papier, une brosse à dents, du dentifrice et trois tampons hygiéniques dans un compartiment à part. Un paquet de préservatifs intact, dont l’étiquette de prix révélait qu’ils avaient été achetés à Gatwick Airport à Londres. Un carnet relié à couverture rigide, cinq stylos bille, une bombe lacrymogène, une petite trousse avec du rouge à lèvres et du maquillage, une radio avec écouteurs mais sans piles.

L’objet le plus fascinant dans le sac était un 🔨 facilement accessible dans une poche extérieure. L’attaque était cependant arrivée si brutalement que Lisbeth n’avait pas pu sortir ni le 🔨 ni la bombe lacrymogène. Apparemment, elle avait utilisé les clés en guise de poing américain, il restait dessus des traces de sang et de peau. Son trousseau de clés comportait six clés. Aucune cependant n’ouvrait sa porte. » Stieg Larsson (La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette)

Une réflexion sur “Dans le sac à ✋de Lisbeth

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s