Vie et mort d’une jeune cantatrice

 »-. Peu de temps après, la jeune cantatrice, oubliant l’immense chagrin qu’elle avait causé à Beethoven, fit un 💒 qui lui apporta tout ce qu’elle avait espéré. Mais son bonheur ne dura pas longtemps. Elle mourut en mettant au monde son premier enfant, trois ans à peine après qu’elle eût rejeté la demande en mariage du musicien. Je mentionne ceci parce que sa mort est liée à un incident que je n’oublierai jamais. Beethoven était venu chez moi avec une nouvelle sonate pour violoncelle, et nous avions répété cette œuvre, que nous devions donner en première audition le lendemain après-midi.

50x50cm  »Diva », galerie Z ‘ Artistes

Ayant terminé, tous deux encore entièrement sous le charme de la musique, nous nous tenions dans la demi-obscurité de mon cabinet de travail, près de la fenêtre, regardant dans la cour les marronniers en fleurs, quand Beethoven rompit subitement le long silence. -. L’avez-vous appris ? Madame G… est morte !-. Je demeurai interdit, ne trouvant aucun mot qui repondît à ce que j’éprouvais. Jamais, il n’avait prononcé devant moi le nom de la jeune femme et, durant tout l’après-midi, rien dans son attitude n’eût donner à penser qu’il savait déjà la triste nouvelle. -. Je l’aimais !-. Éclatant en sanglots, il jeta ses deux bras autour de mon cou. Mais, aussi rapidement que son émotion avait eu raison de lui, il s’écarta d’un mouvement brusque qui me repoussait presque. Puis, en hâte, il sortit de la chambre, y laissant son chapeau, sa canne et son manuscrit. » Carl von Pidoll (La vie passionnée de Beethoven)

Une réflexion sur “Vie et mort d’une jeune cantatrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s