Le dompteur de ðŸ¦

 »-. Saada mangeait tous les jours de grands quartiers de viande, Bruce n’était pas riche. Il avait fallu gagner la viande de Saada… -. Tu vois, j’ai mon sort lié au sien, je suis en cage, comme ma lionne-. Et vous, Bruce, vous entrez dans la cage ?-. Mais oui, je suis le dompteur ! Bottes de cuir fauve, fouet, pistolet chargé à blanc… et dans cette musique, toujours dans cette infernale musique de foire ! Voilà trois mois que cela dure. Je suis à bout.

40x50cm  » Comme un 🦁 en cage », galerie Bestiaire

Il y a des moments, tu sais, de bons moments.. Le soir, quand les dernières baraques ont tiré leurs volets de bois, je vais devant les cages, je parle à Saada. Et, pendant mon numéro, tu ne peux pas savoir ce que représentent ces minutes de travail avec ma lionne ! Malgré les lampes et leur éclat cru, malgré cette odeur de foule moite qui lutte avec celle des fauves, malgré les flonflons de cette musique de cirque, moi, Bruce, les pieds dans la sciure, tandis que je fais détendre ma lionne, que je la fais courir d’un escabeau à l’autre, j’ai encore la confidence de la brousse-. Le patron de la ménagerie venait d’entrer, en costume d’apparat, bleu soutaché d’or, la cravache à la ✋. Il semblait plutôt timide en face du sauvage du Bambassou, qu’il appelait Monsieur Bruce. Dehors, on entendait la reprise des 🥁 qui scandaient la musique des cuivres, un trombone pleurnicher, une 🎺 enrhumée… toute la cacophonie des estrades de forains. » René Guillot (Marouana du Bambassou)

2 réflexions sur “Le dompteur de ðŸ¦

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s