Faire oeuvre musicale

 »-. D’abord, il comprenait de mieux en mieux que l’improvisation seule ne pouvait plus lui suffire, il sentait en lui le besoin de faire oeuvre créatrice autrement que par ses interprétations au 🎹. Il savait maintenant qu’en continuant dans cette voie, il se méprenait sur sa véritable mission, et risquait donc de ne pas la remplir. Il lui apparaissait comme évident que si, jusqu’alors, il avait négligé le but même de sa vie, c’est qu’il n’avait eu d’auditeurs que dans la haute société et certaines cours princières. Il maudissait les salons où l’on se prévalait avec orgueil de la distinction des classes et d’une culture supérieure.

40x50cm  »Do-ré-mi-fa-sol », galerie Z’ artistes

Il ne décolorait pas contre tous ces gens qui ne se souciaient pas tant de saisir la réelle valeur de son art pour flatter leur propre vanité. Et surtout il en voulait à ces femmes de tout âge qui l’encensaient à longueur de soirée, et pour qui son talent ne constituait qu’un prétexte aux avances les plus audacieuses. Il lançait des invectives particulièrement violentes à propos de la corruption des moeurs régnant à la cour de Berlin, à propos de la faiblesse du Roy de Prusse et des intrigues de ses favorites qui, derrière le trône, tenaient vraiment les rênes du pouvoir. -. Où donc suis-je, si c’est du caprice d’une maîtresse du Roy que dépend l’opinion d’une Cour, d’une ville entière, sur ma musique, sur mon art ?- » Carl von Pidoll (La vie passionnée de Beethoven)

Une réflexion sur “Faire oeuvre musicale

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s