Petite discussion parfaitement abstraite… sur l’abstraction

Les toiles abstraites restent un mystère pour le non-initié, certes, mais surtout pour… l’initié lui-même-. Ce fut le départ d’une discussion à bâtons rompus, tout en tirant le 🖌️, avec un de mes potes barbouilleurs de L’Atelier de peinture. Certes pas une de ces discussions sérieuses, car nous ne sommes pas des gens sérieux, et surtout nous fûmes interrompus à chaque échange constructif par un des débutants désireux de conseils ou d’approbation artistique, c’est d’ailleurs là le but de nos rendez-vous bi-hebdomadaires. L’abstrait fait rêver les débutants, qui pensent, parfaitement à tort, que l’on se défoule sur une toile vierge sans une réflexion préalablement menée. Que nenni !

40x50cm  »Vertigo » – structuré pour personnaliser un vertige des sens et des choses… ce n’est hélas pas de l’abstrait-
50x60cm  »Les toits rouges de Kiev’ ‘ -du rouge et des formes simplissimes, cela ne suffit pas pour s’auto- décréter  »peinture abstraite  »-

Mon pote Thierry, peu porté sur l’abstraction, partirait, lui –mais nous restons bien sûr dans la théorie– d’une base concrète, simple mais efficace, pour la styliser au maximum. Soit garder l’idée tout en retirant du corps, mais en ajoutant de la matière c’est-à-dire de la peinture. Bonne pioche, et surtout bon début. J’y ajoute mon grain de sel, pour moi tout part d’une histoire que l’on se raconte, que l’on déroule au fil du tableau, de façon matérielle si on fait dans le figuratif, spirituelle si l’on opte pour l’abstrait. Pourquoi ne s’exprimer pas en mixant les deux  »écoles  »? Le défi est lancé.

50x50cm  »Intuition  ». -pourquoi faut-il, ma pauvre Christine, que, toujours, tu rajoutes du strass et du papier collé à tes intentions premières ?
50x60cm  » Les neiges du Kilimandjaro  » – même motif, même punition, et même utilisation du papier collé –

Mon conseil. -. Discuter théorie, comparer les diverses techniques, argumenter, trouver des arguties ou des points d’entente, c’est bien. Passer aux exercices pratiques, c’est mieux. -. Avis à celles et ceux que tente l’expérience, ce que le profane nomme abstrait n’est souvent que de l’abstrait figuratif, ou du figuratif abstrait, saisissez la nuance sans vous prendre la tête. Le vrai abstrait, c’est autre chose, tellement plus difficile à cerner et à exécuter. Autant garder son sens de l’humour, entre barbouilleurs, pour (dé)limiter nos compétences et surtout nous incompétences.

50x50cm  »🏰 en Ecosse, avec 👻 ». -encore raté, le 🏰 est trop présent, même si le 👻 s’est abstraitement dilué dans les brumes d’Écosse –
Diptyque 80x60cm  »Chaos d’hiver ». -j’y étais presque, en grand format s’il-vous-plaît. Patatrac, il faut toujours que je bavarde sur toile autant que sur blog…-

Post-scriptum. J’abandonne ! Chacun-chacune sa spécificité… L’abstrait, ce n’est pas pour moi… À toi la ✋, Thierry !

2 réflexions sur “Petite discussion parfaitement abstraite… sur l’abstraction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s