Le marché de Sidi Bel Abbès

 »-. Dans le périmètre du marché, des magasins, des boutiques, des bars, ajoutaient à cette sensation de gaité légère, de satisfaction tranquille, de jouissance naturelle sinon habituelle, d’activités pittoresques d’une diversité exotique. Un tout, poussant Frasquito vers une vision optimiste de son avenir. -. Diable, si je ne trouve pas dans ce pays ce que je cherche, il faudrait que j’ai les ✋ coupées !- les trottoirs étaient encombrés de caisses, de sacs, de corbeilles, de petits tas de légumes, il fallait les éviter pour aboutir à l’une des quatre énormes portes du marché couvert. Ce fut à cet endroit que Frasquito découvrit qu’il venait d’entrer dans un monde nouveau.

50x60cm  » Kasbah  », galerie La meilleure façon d’habiter

Avec ses odeurs, ses couleurs vives, son ambiance, le marché de Sidi Bel Abbès rappelait en partie à Frasquito celui d’Almeria. Toutes les senteurs des fruits, 🍊, 🍌, 🍅, et des légumes frais tout juste ramassés ou cueillis dans les jardins qui cernaient la ville, mêlées à celles des épices, de poivre, de cannelle, de muscade, de cumin étaient plus intenses. Sous le couvert du marché, il enfila toutes les allées afin de connaître la nature des commerces, les boutiques étaient serrées les unes contre les autres, ne laissant un espace que pour le passage du boutiquier. Il avait remarqué deux dépôts de 🍞. -. Je viens d’arriver dans votre ville et je cherche du travail. Je suis boulanger de métier, vous ne savez pas s’il y aurait une place pour moi ? – » Jean Orvane (Le maître de pelle)

Une réflexion sur “Le marché de Sidi Bel Abbès

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s