L’histoire d’amour de la jeune Alicia

 »-. En attendant, la vie au presbytère fut complètement bouleversée par Alicia, surnommée Lissy, la tranquille et très quelconque Lissy, toujours effrayée et prête à s’excuser. Alicia n’avait jamais causé d’ennuis à personne et ne pouvait que continuer à se faire oublier. C’était presque un laideron qui, dans un long visage jaune toujours mélancolique, -de quoi aurait-elle été heureuse ?-, laissait deviner entre ses lèvres une étrange langue pointue. S’il y avait une course désagréable à faire, elle était pour Lissy. S’il y avait un paquet de vieux vêtements à distribuer aux pauvres, dans leurs logis qui étaient, à l’époque, terriblement insalubres, c’était le plus souvent Lissy qui s’y rendait.

Projet 🎏 d’avril

Aussi, quand un missionnaire rentrant de Chine, veuf et père de quatre enfants, vint prêcher à Saville, on trouva naturel de voir Lissy aller écouter plus souvent que les autres ses récits verbeux, ou prendre son plus jeune fils malade sur ses genoux, et le soigner ensuite jusqu’à ce qu’il soit guéri. Les histoires de la mission chinoise captivaient la plus jeune des filles de la 🏡, et elle rentrait des réunions de Mr Cowel le regard de plus en plus brillant. Et, pour la première fois, Kate remarqua que sa sœur avait de jolis yeux gris clairs. Kate fit taire sa 👅, d’ordinaire bien pendue, et ne se moqua pas de l’amoureux mûrissant de sa sœur. Ce fut bien autre chose lorsqu’il demanda correctement la ✋ de Lissy à son père. -. Mère ne le permettra jamais…- » Paméla Hill (Le Pasteur)

Une réflexion sur “L’histoire d’amour de la jeune Alicia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s