Les combles du bonheur

 »-. Marie découvrit par hasard la petite chambre du grenier, plusieurs mois après leur installation dans le presbytère. Dire qu’elle cherchait alors résolument un coin à elle toute seule, quelque part dans la 🏡, elle avait beaucoup trop à faire toute la journée. Le presbytère de Saville, construit au dix-huitième siècle, avait belle apparence, même si ses murs étaient encrassés. La rampe ouvragée, le tapis velouté, les barres de cuivre demandaient un entretien journalier. Marie avait donc eu peu de temps pour explorer le logis en détail. Elle avait simplement pensé que l’escalier plus modeste qui faisait suite au premier étage conduisait logiquement au grenier. Cette volée d’escalier montait en spirale, et les marchés en étaient étroites et usées… Elle oublia peu à peu ses devoirs domestiques. Et ce fut sans doute pour les fuir, et se fuir peut-être elle-même, qu’elle gravit un jour l’escalier du grenier.

30x40cm  » Le petit grenier de Christine  », galerie La meilleure façon d’habiter

Marie devait se souvenir plus tard du jour où elle avait grimpé au grenier. Celui-ci était petit, et encombré, comme tous les greniers, d’objets ou de pièces de mobilier inutilisés ou inutilisables. Une chaise longue ayant appartenu au desservant décédé et dont le satin rouge foncé était grignoté par les mites, une boîte à 🎻, un écran inachevé de chambre d’enfant décoré de collages représentant des chérubins, le Petit chaperon rouge, un cavalier lancé au galop. Marie s’était promis, sur le moment, de le terminer et de l’installer dans la nursery pour amuser ses enfants, mais elle renonça vite à cette idée. Le silence était retombé sur la 🏡. Elle décida de se réfugier le plus souvent possible sous ces combles, où elle aurait au moins un peu de paix , et même d’installer une petite table sous la tabatière pour dessiner. Sa première victoire sur William ! Elle se réfugierait dans ce coin à elle. Personne n’en saurait rien, à commencer par les servantes. » Paméla Hill (Le Pasteur)

2 réflexions sur “Les combles du bonheur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s